UN, DEUX,TROIS,QUATRE……

compter-moutonsL’insomnie est le trouble du sommeil le plus fréquent.

Son impact significatif sur la santé, le bien être, la vigilance, la fatigue, les performances au travail, est bien documenté en Belgique

13,5 millions de boites de somnifères et calmants ont été vendues en 2010

L’insomnie n’est pas une maladie incurable

La prise en charge Cognitivo-Comportementale

Son efficacité est démontrée par des études contrôlées et plusieurs méta-analyse (Morin et al 1994, Murtagh et al 1995, Smith et al, Morin et al Sleep 2006).

En fait l’efficacité de la Thérapie Cognitivo-Comportementale est comparable aux traitements médicamenteux avec une persistance des effets à plus long terme.

Les résultats sont rapides : 7 à 8 séances de 45 minutes, à raison d’une séance tous les 15 jours.

Prix des séances 50 euros dont une partie est parfois remboursée par votre mutuelle, renseignez vous.

Quelques conseils en attendant votre rendez vous:

• couchez vous et levez vous à des heures régulières
• Evitez les siestes et méfiez vous des endormissements en soirée
• Evitez les grasses matinées
• Protégez votre environnement du lieu de sommeil (fenêtres occultées, chambre insonorisée si possible)
• Evitez les excitants tels que le café, le coca, le tabac
• Veillez à l’hygiène alimentaire par ex : privilégiez un repas léger le soir
• Evitez une activité sportive après 20 heures
• Prévoir des moments de détente et de loisir pendant la journée

Advertisements

zone de confort: osez en sortir

Dormez plus, vivez mieux

page présentation MDLe New york Times publiait ce week end un article sur les bienfaits du sommeil. Il semble que nous dormions en moyenne 38 minutes de moins qu’il y a 10 ans et de 1 à 2 heures de moins qu’il y a 50 ou 100 ans.

Rien n’est étonnant quand on regarde le rythme quotidien que nous avons aujourd’hui. Après une journée de travail, les mères et pères de famille entament une nouvelle journée. Les personnes qui ont des enfants se reconnaitront facilement… Courses, conduites aux activités, préparation du repas, bain des enfants, et surtout, surtout, les fameux devoirs! La bête noire de tous les parents…Quand on pensait s’être enfin débarrassé de cette corvée, voilà qu ‘il faut s’y remettre avec nos têtes blondes, et Dieu sait que cela peut être prégnant, consommateur de temps et d’énergie.

Mais on avance jours après jours comme de vaillants petits soldats, déterminés à nous acquitter au mieux de nos tâches quotidiennes. Jusqu’au jour où le grain de sable vient se mettre dans les rouages de notre emploi du temps bien ficelé. C’est l’imprévu, l’embuche, la tuile du moment, d’une nature ou d’une autre, car sur notre chemin il y a immanquablement de temps en temps quelques obstacles. Et là le rythme si bien enclenché capote. On a du mal à dormir.

si c’est une nuit ou deux nuits, on va s’en remettre. Mais si l’insomnie s’installe et  devient chronique, alors cela va poser problème. D’après l’article du New York Times,  c’est la nuit durant le sommeil que le ménage se fait dans notre tête. Le cerveau va se nettoyer de toutes les idées qui ont traversées notre esprit pendant la journée. C’est aussi la nuit que l’on mémorise. D’après l’article le manque de sommeil pourrait conduire, à terme, au développement de certaines maladies comme Alzheimer et Parkinson.

Alors pour retrouver le sommeil  il y a des petites astuces données par la « National Sleep Foundation »

Dormez dans une pièce aérée et pas trop chauffée, un peu fraiche.

Réservez votre lit pour le sommeil et le sexe uniquement, et n’allez dans votre chambre que quand vous êtes prêt à dormir.

Quand vous avez mal dormi, vivez votre journée du lendemain au même rythme, ne compensez pas par une sieste.

Essayez de vous priver de sommeil pendant plusieurs jours et ne vous couchez que quand vraiment vous n’en pouvez plus. Ainsi votre cerveau associe le lit au repos, et après quelques jours vous trouverez plus facile de vous endormir.

Enfin, essayez d’avoir une activité relaxante avant de vous coucher.

Alors comme nous sommes encore en période de voeux,  pour 2014 je vous souhaite un meilleur sommeil!

Départ à Bruxelles

copy-thomson-live-tv-la-tele-en-temps-reel-enfin-dans-les-avions_portrait_w532-e1370156391885.jpg

Mon cabinet de Plougastel a fermé le 31 mai 2013 en raison de ma future installation à Bruxelles.

J’ ai reçu un grand nombre de témoignages très touchants qui m’ont fait chaud au coeur. Je n’en suis qu’à moitié surprise car j’ai rencontré lors de cette expérience des personnes “extra” ordinaires qui m’ont souvent bluffées par leur courage, leur détermination à vouloir changer, leurs progrès formidables, leurs personnalités attachantes. Je les remercie de tout coeur de m’avoir permise d’être le témoin de leur parcours, de les accompagner dans leur travail, de la confiance qu’elles m’ont témoignées. Je remercie également tout le personnel de santé, psychiatres, médecins, psychologues, kinésithérapeutes, infirmiers, et tout les autres qui ont pu me référer des patients.Votre accueil, votre support, en particulier au début de mon installation ont été précieux et rassurants.

Je vous informerai bien sur de mes nouvelles coordonnées sur ce site dès que je les aurai.

N’hésitez pas à poster un commentaire (même anonyme ) pour partager votre expérience. Cela pourra être utile à d’autres personnes qui hésitent à se lancer dans une psychothérapie. Merci de votre aide :

Pour me joindre en attendant mon téléphone portable est valable jusqu’à fin juillet: 06 86 08 59 56

et mon adresse email est la suivante: mariedominiquechacon@gmail.com

En cette année 2013 osez changer

Ils parlent d’eux pourquoi pas vous?

Z6bw3bXObRg

Et si vous aviez un TOC?

             

 

Nous repartons tous occasionnellement vérifier si nous avons bien éteint le gaz ou fermé le robinet. Mais si vous souffrez d’un trouble obsessionnel compulsif les idées intrusives et les rituels vous rendent la vie impossible. Vous ne pouvez pas vous en défaire, rien ne marche, votre vie quotidienne est devenue un enfer.

Les pensées intrusives les plus communes comprennent :

  • La peur d’être contaminé ou de contaminer les autres
  • La peur de se blesser ou de blesser les autres
  • Des pensées sexuelles intrusives ou des images violentes
  • Préoccupation avec la morale ou la religion
  • La peur de manquer de ce dont vous aurez besoin
  • Préoccupation excessive avec l’ordre et la symétrie
  • Vous portez une attention excessive aux choses qui peuvent vous porter bonheur ou malheur

Les compulsions les plus communes sont :

  • La vérification excessive des choses comme éteindre la lumière,
    fermer un robinet, fermer à clé…
  • S’assurer maintes fois que les autres sont en sécurité
  • Compter, répéter certain mots indéfiniment pour calmer votre
    anxiété
  • Prendre beaucoup plus de temps que les autres pour se laver
  • Ranger et ordonner inlassablement les choses
  • Prier excessivement
  • Accumuler les choses et ne rien jeter

La thérapie cognitive et comportementale s’est
révélée très efficace pour soigner les Troubles Obsessionnels compulsifs. Le traitement comprend l’exposition avec prévention de la réponse (EPR) et la gestion des pensées obsessionnelles sans avoir recours aux compulsions.

En France plus d’un million de personnes souffrent de TOC. Le TOC est une maladie vous pouvez vous soigner. N’hésitez pas à vous renseigner et redécouvrez votre liberté.

Le rôle puissant que jouent nos émotions dans nos rapports aux autres

      Nos émotions sont à la base d’une bonne connaissance de soi. Elles sont un pilier dans notre capacité  à bien communiquer avec les autres.

Lorsque nous sommes conscients de nos émotions, il est plus facile de les gérer et  ainsi de penser plus créativement et efficacement aux problèmes qui nous préoccupent. Nous avons plus de facilité à contrôler notre stress et à remplir nos objectifs.

Nos émotions nous aident à :

  • Mieux nous connaitre : savoir ce que nous aimons et ce que nous n’aimons pas, identifier nos besoins et les exprimer
  • Communiquer clairement et efficacement avec les autres
  • Les comprendre et développer de l’empathie pour eux
  • Prendre des décisions basées sur ce qui est vraiment important pour nous
  • Etre motivé(e)s et agir pour remplir nos objectifs
  • Bâtir des relations fortes, saines et gratifiantes

D’après APA (American Psychological Association) la santé émotionnelle et la connaissance de soi favorisent la réussite.

Les personnes conscientes de leurs émotions ont davantage de succès dans leur carrière professionnelle et plus de sérénité et de bien être dans leur vie personnelle. Les études ont montrées que ce n’est pas la réussite personnelle qui amène le bonheur, et une bonne santé émotionnelle. C’est en fait tout le contraire.

Les personnes qui possèdent une bonne santé émotionnelle sont plus positives, ont davantage confiance en elles, sont plus optimistes, disposent de plus d’énergie et sont plus sociables. Et tout cela bien sur contribue à une plus grande réussite dans tous les domaines de notre vie.

EVALUEZ VOTRE NIVEAU DE CONSCIENCE EMOTIONNELLE

Posez-vous les questions suivantes. Pouvez-vous tolérer les émotions fortes comme la colère, la tristesse, la peur, le dégoût, la joie ?

  • Ressentez-vous vos émotions dans votre corps. Si vous êtes triste ou en colère, le sentez-vous au niveau de votre estomac ou de votre poitrine ?
  • Etes-vous confortable avec toutes vos émotions ? bien sur personne n’aime être en colère ou triste, mais si ça vous arrive êtes-vous ok avec cela ?
  • Faites-vous attention à vos émotions lorsque vous prenez des décisions ?
  • Pouvez-vous parler de vos émotions ouvertement et honnêtement ?
  • Les autres sont-ils particulièrement sensibles à vos émotions ? savent-ils ce que vous ressentez ? êtes-vous confortables avec le fait qu’ils le sachent ?
  • Faites-vous attention aux émotions des autres 

Si vous avez répondu « oui » à la plupart de ces questions BRAVO ! Sinon, vous auriez sans doute avantage à augmenter votre connaissance de vous-même.

Vous êtes en droit d’espérer

 

• L’espoir est un concept complexe, que peu de gens comprennent y compris beaucoup de professionnels de la santé mentale
• Les gens ont souvent une idée différente de ce que l’espoir est
• L’espoir n’a rien a voir avec l’optimisme ou le souhait
• L’espoir est une manière de ressentir, de penser et d’agir                                                                      
• L’espoir est une ressource affective et cognitive et est une force psychologique
• L’espoir est indispensable à l’action
• L’espoir protège du désespoir et aide à rendre le stress supportable
• L’espoir est flexible
• L’espoir prend la notion du temps en considération et tient compte du futur
• L’espoir change en fonction des situations
• L’espoir quand il fonctionne bien ignore les doutes et les peurs et n’a cependant rien à voir avec le déni
• Le manque d’espoir amène la faiblesse et l’impuissance
• Le faux espoir n’existe pas
• Il y a tout le temps quelque chose à espérer, quelle que soit la situation

Elizabeth J Clarc, Phd, MSW : You have the right to be hopeful (National Coalition for Cancer Survivorship)

Comment établir de bonnes résolutions de début d’année

1 : Etablissez un plan :

 

Définir un but sans déterminer de plan pour arriver à ce but relève de l’illusion la plus pure. Si vous souhaitez que votre résolution aboutisse à un résultat, il vaut mieux déterminer clairement les étapes à suivre et les actions à mener pour obtenir le résultat escompté.
Un bon plan doit vous informer sur :
A) Ce que vous devez  faire dans l’immédiat et
B) Quelles sont les étapes à suivre pour atteindre votre but

 
2 : Etablissez un plan maintenant :

  

Il est impératif de battre le fer tant qu’il est chaud. Si vous laissez passer trop de temps vos résolutions risquent fort de tomber aux oubliettes.

 
3 : Mettez par écrit vos résolutions et votre plan pour y arriver

  

Laissez votre document dans un endroit accessible pour pouvoir l’avoir sous les yeux régulièrement.

 
4 : Pensez à long terme

  

Rien de grand ne peut être accompli en un jour. Vos résolutions peuvent être prises rapidement mais le chemin pour y arriver va passer par de petites étapes à accomplir tout au long de l’année. Restez positif et relisez souvent votre plan. N’hésitez pas à programmer les actions à prendre sur votre email par exemple lorsqu’il est temps de commencer une nouvelle tâche.
Et finalement…

 
5 : Restez flexibles

 

Attendez-vous à ce que votre plan change au cours du temps. La vie est ainsi faite qu’elle nous amène volontiers des imprévus, et même le but le plus simple devra subir des impondérables. Cela n’a pas vraiment d’importance. Apprenez à lâcher prise et à vous adapter. Le plus important pour renforcer votre confiance en vous est d’amener à la conscience tous les petits succès que vous avez encourus sur le chemin en direction de votre but. Votre résolution n’est pas une destination. De la même manière que votre résolution n’est pas réalisée le jour où vous la prenez, elle n’est pas plus accomplie le jour où vous atteignez votre but. Ce sont les petites victoires tout au long du chemin qui font de votre résolution une destination en elles mêmes. Elles sont les piliers de votre estime de vous-même et de votre confiance en vous…

Noël en famille excitant pour certains stressant pour beaucoup

COMMENT REDUIRE LE STRESS  EMOTIONNEL 

  • en pratiquant la gratitude pour tout ce qui est présent dans votre vie                                                                                      
  • en ayant des attentes réalistes
  • en riant le plus souvent possible, et si vous avez peu de raisons de rire, affichez quand même un sourire sur votre visage. Faire semblant ça marche aussi
  • en restant au contact de vos émotions telles qu’elles sont
  • en pleurant, criant, tapant dans un oreiller quand vous en avez besoin
  • en vous arrêtant pour respirer profondément
  • en vous réservant des plages de solitude
  • en gardant les traditions vivantes tout en restant ouverts aux nouvelles
  • en respectant votre peine si vous avez perdu quelqu’un de proche récemment

COMMENT REDUIRE LE STRESS  MENTAL

  • portez vous volontaire auprès d’une association caritative
  • prenez du temps libre pour lire, vous relaxer, prendre soin de vous
  • jouez à votre jeu favori
  • faites des mots croisés et des sudokus
  • choisissez vos chevaux de bataille, donnez des priorités
  • regardez vos programmes télé favoris et vos films préférés
  • préparez des biscuits à offrir à des personnes seules dans votre voisinage

COMMENT UTILISER VOTRE CREATIVITE

  • peignez, dessinez ou sculptez vos émotions
  • visitez des musées et des galeries d’art
  • allez au cinéma même en pleine journée
  • écoutez de la musique
  • allez au bord de l’eau, marchez et arrêtez vous pour prendre un thé ou un chocolat chaud
  • écrivez dans votre journal

LA SPIRITUALITE POUR REDUIRE LE STRESS

  • méditez ou priez souvent
  • lisez ou relisez un livre spirituel que vous aimez
  • souvenez vous de ce que signifie vraiment Noël
  • souvenez vous de la manière anonyme dont votre Puissance Supérieure travaille pour vous, quelque soit la représentation que vous avez d’une Puissance Supérieure
  • chercher des manières de pratiquer la Paix, la Compassion et le Pardon

LE PRAGMATISME POUR REDUIRE LE STRESS

  • faites des listes et servez-vous de votre calendrier pour vous organiser
  • fixez vous des objectifs que vous puissiez atteindre
  • déléguez les corvées, faites vous aider
  • si vous invitez à diner acceptez joyeusement que l’on vous amène le dessert ou l’entrée
  • maintenez de la flexibilité dans tout ce que vous entreprenez
  • si vous regardez des films, privilégiez ceux qui sont drôles
  • évitez les foules, faites certains de vos achats par correspondance
  • assurez vous que vous avez renouvellé votre ordonnance de médicaments pour parer aux jours fériés
  • prévoyez plus de temps que ce que vous auriez habituellement prévu pour tout ce que vous entreprenez
  • prévoyez un budget et ne le dépassez pas
  • ne faites pas d’achats impulsifs

LA MANIERE RELATIONNELLE DE REDUIRE LE STRESS

  • surprenez ceux qui d’habitude aggravent votre humeur en vous adressant à eux différemment
  • décidez d’ignorer les insultes, les reproches et les critiques
  • ne vous attendez pas à ce que les personnes que vous n’aimez pas aient changées (à moins que vous n’ayez changé vous même)
  • demandez aux enfants de vous aider et donnez leur des responsabilités adaptées à leurs âges, tout le monde peut participer
  • maintenez vos limites encore plus fermement que d’habitude

Le Premier Rendez-Vous